lundi 6 février 2012

Entrevue avec Tchoubi



Ce mois-ci, j’ai le plaisir de vous présenter une femme aux milles talents. Il s’agit de Tchoubi. Elle traine avec elle un grand bagage créatif et elle n’est pas à son dernier projet. Elle continue de nous inspirer peut importe notre loisir créatif.

J’ai choisi quelques questions à lui poser afin de vous la faire connaître. Son parcours étant sur son air d’aller vous pouvez continuer de la découvrir sur son blogue : http://tchoubi.blogspot.com/



1 : Pour commencer, parle-nous un peu de toi, qui es-tu? 
Mon vrai nom est Nathalie mais on me reconnait plus souvent par le surnom Tchoubi.  J’ai 36 ans, je suis maman de deux enfants de 7 et 9 ans et je suis passionnée par tout ce qui est créatif.  J’ai l’esprit entrepreneure et j’adore initier de nouveaux projets surtout dans le domaine des loisirs artistiques!


2 : Ton blog déborde d’idées créatives et pratiques. Quel est ton but à poursuivre ce blog?
Je n’ai pas de but précis à poursuivre ce blogue si ce n’est que de présenter ce qui m’inspire dans la vie.  Je souhaite aussi par le fait même servir de tremplin pour inspirer d’autres personnes à profiter pleinement de leur moment de créativité.  Comme le dit si bien Jacques Delille  « Le bonheur le plus doux est celui qu'on partage ».



3 : D’où t’es venue l’idée de crée un livre numérique? Est-ce que tu projettes en écrire un deuxième?
J’ai toujours été une grande consommatrice de livres sur la créativité (vive Amazon!).  Inspirée par plusieurs auteures, j’ai eu le goût de concevoir le mien.  Comme j’avais un bon lectorat sur mon blogue, je leur ai proposé de répondre à un sondage sur ce qu’elles avaient envie que j’offre comme valeur ajouté à mon blogue.  La réponse la plus populaire fut un livre de projets créatifs.   Vous serez d’accord avec moi que c’est plutôt rare de croiser ce genre de livre au Québec!

Étant en peu découragée par les nombreuses étapes de conception d’un livre en format papier, j’ai préféré le concept du numérique, de plus en plus populaire (et qui pouvait aussi être partout dans le monde).   Je pouvais ainsi gérer dans le temps l’ensemble des opérations moi-même.  L’idée générale semblait réalisable.   J’ai commencé à rédiger un plan avec grand enthousiasme.   Mon but était de proposer des tutoriels dans un visuel plus harmonieux que celui présenté dans un blogue.  Je voulais que le lecteur puisse baigner dans une atmosphère chaleureuse tout au long des 200 pages du livre.

Il y aura certainement d’autres livres numériques, de moins grande envergure que le premier cependant!  J’aimerais y intégrer aussi le côté multimédia (musique, vidéo, podcast).


4 : Quel est ton cheminement avant d’arriver à créer un livre numérique?
En 10 mois, beaucoup d’étapes ont du être accomplies.  D’abord, l’étude du logiciel de mise en page, dans mon cas Indesign, que je ne connaissais pas du tout.  Ensuite, penser et tester de nombreux projets créatifs,  prendre de belles photos inspirantes, faire la mise en page, la création des textes.  J’ai eu la chance d’avoir un « comité de lecture » qui révisait mon document aussi en cours de route.  J’ai créé le site web pour vendre le livre et j’ai dû recourir à l’aide d’un programmeur pour la gestion des paiements.   Construire un livre demande beaucoup de motivation et de persévérance car c’est un travail à long terme!  Moi qui voulait faire les 4 saisons en 1 an, je me suis retrouvée avec seulement celui de l’automne à vendre finalement!


5: Quels sont tes coups de coeur dans l'univers de la création?
Je suis très fidèle à mes premiers amours :  Alisa Burke, Elizabeth Kartchner, Donna Downey, Ali Edwards, Elsie Larson et Lotta Jansdotter.   Je suis constamment stimulée par leur côté « entrepreneure » tout autant que leur côté « créatif ».



6 : Comment expliques-tu le retour en force des arts manuels (couture, tricot, scrapbooking, cartes, etc.) depuis les 10 dernières années?
Je crois que depuis toujours, certaines personnalités plus artistiques ont su trouvé des activités pour se détendre, s’évader et utiliser leur créativité.  J’imagine qu’à chaque époque, il y avait une façon de répondre à ce besoin.  Cependant, nous avons beaucoup plus de choix aujourd’hui!  


7 : À tes débuts en 2007, tu faisais du scrapbooking. Est-ce que tu as encore le temps et l'envie d'en faire?
J’en fais beaucoup moins et ça me manque beaucoup.  Les enfants regardent souvent leurs albums et ça me rend aussi nostalgique de revoir ces doux instants.   Quand je passais mes journées avec eux, lorsqu’ils étaient petits, je prenais beaucoup de photos et nous avions beaucoup d’histoires à raconter.  Depuis que les 2 sont à l’école, les moments se font plus rares.  Entre les classes, le souper, les devoirs, les douches, il ne reste plus beaucoup de temps.   Mais j’ai à cœur cette année de capturer certains moments de notre quotidien et je veux prendre le temps de continuer d’écrire nos histoires à travers de nouvelles pages de scrapbooking!



8 : Comment imagines-tu l’avenir de la nouvelle tendance créative qu’est le Mixed Média et l’Art Journal ?
Pour moi, chaque tendance a son époque.  Les plus mordus en feront pendant longtemps alors que d’autres passeront au fil du temps à un autre passe-temps.  Comme je suis curieuse et vite ennuyée,  je n’ai pas, dans mon cas, de passion précise.  C’est la créativité complètement à la base qui me branche!  Que ce soit faire une nouvelle recette, marcher dans un nouveau boisé, colorier un dessin, prendre des photos, peinturer un mur, coudre un cadeau, visiter un musée, découvrir un artiste inconnu et lire son histoire…. La créativité peut prendre toutes ces formes et c’est pour cette raison que je ne m’en lasse pas!


9: Parles-nous un peu du Salon du Scrapbooking. Est-ce que c’était ton premier projet d’envergure relié aux loisirs créatifs?
Oui. Quand j’ai découvert un magazine à la tabagie de mon quartier en 2006, ça été le coup de foudre.   À l’époque,  mes enfants avaient 2 et 4 ans et je cherchais un moyen de me réaliser en dehors du cadre familial tout en étant présente pour eux.  Je sentais la grande vague arrivé au Québec alors j’ai visité deux salons : un en Californie et l’autre en Ontario pour en déduire qu’il nous en fallait un ici aussi!  Je suis donc devenue organisatrice d’un fabuleux événement que je suis si fière d’avoir accompli. 


10: Parle-nous de ton expérience à la télévision. Est-ce que tu aimerais faire des chroniques télévisées de façon régulière?
Mes dernières expériences devant les caméras ont été géniales.  Quoiqu’encore un brin intimidée,  j’ai eu la chance de partager ces moments avec des gens professionnels et attentionnés.  Que ce soit Clodine Desrochers et son équipe ou celle du magazine Coup de pouce, j’ai vraiment eu la chance d’apprendre l’ABC des tournages avec eux. Ces expériences à l’écran ne sont que le début d’une aventure… à suivre!



11 : Qu’advient-il de tous les projets que tu confectionnes? Est-ce que tu vends tes réalisations?
Les projets que je conçois m’attirent d’abord personnellement.  J’ai le goût de les créer pour moi et je les utilise avec plaisir par la suite.   Je suis enchantée si les lectrices y trouvent aussi leur compte! Je serais incapable de créer un tutoriel qui ne m’enflamme pas.  Les citrouilles en feutrine ont décorés ma cuisine, les calendriers de l’avent ont été aussi utilisés.  Je porte les colliers,  les t-shirt aux appliqués, etc.
Je ne vends pas mes créations.  J’ai eu ma boutique Etsy, qui a vraiment très bien marché.  Cependant, l’idée de répéter les mêmes produits me démotivait.  J’aime mieux créer un concept et expliquer aux autres comment le faire!


12 : Parles-nous des produits que tu affectionnes pour créer. Quels sont tes indispensables dans ton atelier?
J’ai beaucoup de matériel dans mon atelier mais je ne suis pas une grande consommatrice du nouveau pot miracle qui vient d’être lancé sur le marché.   J’aime la simplicité et je sélectionne avec attention le produit sur lequel je dois investir.  C’est aussi un défi stimulant pour moi de créer avec ce qui se trouve sous ma main.  J’aime recycler et démontrer que la créativité n’est pas nécessairement synonyme de loisir coûteux.  
Comme j’aime tous les loisirs artistiques, on retrouve dans mon atelier un peu de tout, en petites quantités : feutre, fil, peinture, crayons, tissus, magazines à découper, laine, rubans, toiles, papiers de scrapbooking…..  
Ces temps-ci, je passe beaucoup de temps avec la peinture aquarelle et un sharpie noir.



13 : Quels sont tes prochains défis? Peux-tu nous en parler un peu?
Comme toujours, beaucoup d’idées en tête que je dois garder encore un moment secret…. À suivre!


Ces ce qui conclu notre entrevue avec l'artiste du mois!!


5 commentaires:

  1. waww!!! une superbe entrevue!!!!!
    Et je pose la même question que le petit oiseau... comment on fait ce collier?! Il est beau!!!!!!

    RépondreSupprimer
  2. Une très bonne entrevue, merci Papillon :)

    RépondreSupprimer
  3. Une talentueuse artiste!
    Magnifique entrevue!

    RépondreSupprimer
  4. Quelle coïncidence que vous fassiez cette entrevue, je venais de découvrir Tchoubi et ses chroniques via mon abonnement à la page Facebook de Coup de Pouce. Elle a plus d'un talent cette Tchoubi!!!

    RépondreSupprimer
  5. J'adore cette fille Tchoubi et son blog. Elle est tellement inspirante !!!!
    de Citrouille

    RépondreSupprimer